Famille des Lampyridae

Pendant les périodes chaudes de juin à juillet, ce sont les femelles ( sans ailes) qui attirent les mâles grâce à une émission au bout de leur abdomen de lumière froide. Cette zone de l’abdomen est le siège d’une réaction chimique. Une molécule , la luciférine, s’oxyde et se retrouve alors dans un état excité avec un trop plein d’énergie. La luciférine revient ensuite à un état énergétique stable  en émettant un photon, grain de  lumière d’une longueur d’onde d’environ 560 nanomètres et donc de couleur vert-jaune. C’est un phénomène de fluorescence. Les mâles ailés et pourvus de très gros yeux sont amenés à rejoindre ces femelles en vue d’un accouplement.

Lampyre ou Vert luisant femelle (Lampyris noctiluca), jusqu’à 20mm

Crédit photo : Valérie Bruneau-Querey

Menu