Forums Carnets de photographes Invités Jean-Marie Seveno Répondre à : Jean-Marie Seveno

#22460
Jean-Marie
Participant

Pour la panthère, plusieurs facteurs rendent les images difficiles: déjà la rareté de l’animal (là où j’étais, la densité est dite « forte » avec 20 individus sur une surface équivalente à un département français moyen), le mimétisme et l’altitude. Je m’y suis rendu en février car, elles sont plus mobiles qu’à l’accoutumée: il s’agit de la période des amours. Par ailleurs, en hiver, théoriquement, elles descendent davantage en vallée pour chasser les herbivores qui s’y trouvent, les sommets étant recouverts de neige. Malheureusement pour moi, il n’avait pas neigé quand j’y étais et donc tout le monde restait là-haut, aux environs des 5000m.

Tous les jours ou presque je passais de 3700m (où se situait mon campement) à 4400-4500m pour tenter d’en observer. Beaucoup de journées passées à s’user les rétines et puis parfois…

Menu