16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #12732
    Pascale
    Admin ASCPF

    Bonjour à toutes et tous

    Je crée ce nouveau fil afin que nous puissions continuer de partager les informations concernant ce problème sérieux rencontré par un bon nombre de photographes.
    Il se trouve que j’ai moi-même été mordue dernièrement (suite à mon séjour sur le Causse Méjean début mai). Rentrée du Causse le samedi, c’est seulement le dimanche soir quand je me suis couchée que j’ai senti bouger sur le haut de mon bras. J’ai bien sûr mis le doigt sur ce que j’ai pensé être une araignée d’abord, jusqu’à ce que je remette mes lunettes et que je m’aperçoive qu’il s’agissait bien d’une tique. Bien que j’aie fait attention après chacune des sorties que nous avons faites, je ne l’avais pas détectée. Quand je l’ai sentie, elle n’était pas accrochée mais se déplaçait sur mon bras. Cela m’a interpellée car je me suis demandée comment elle pouvait encore être là, plus de 24 heures après mon retour. J’en ai conclu qu’elle n’avait pu que me mordre pendant ce laps de temps même si sur le coup je n’ai vu aucune trace. C’est seulement quelques jours plus tard que j’ai senti un bouton à l’endroit où je l’avais trouvée, celui-ci, depuis, a grossi, enflé et fait une couronne rouge autour d’un impact central.

    Je suis allée chez le médecin mercredi et lui ai soumis le cas. Il a regardé l’impact à la loupe et a validé le fait qu’il est probable qu’il s’agisse bien d’une morsure de tique.

    Il m’a fait part de son embarras à propos de la polémique autour de la conduite à tenir dans ce cas là. Il m’a expliqué qu’avant cette polémique, il traitait ses patients en leur administrant un antibiotique mais qu’il ne savait plus si c’était ou non la conduite à tenir. Cependant, compte-tenu de mes antécédents médicaux et du doute, il s’est dit favorable (et je l’ai fortement soutenu dans cette idée) pour appliquer le principe de précaution. Il m’a donc prescrit 15 jours d’antibiotiques à haute dose (2 gélules matin, midi et soir) et je dois le rappeler au bout de ces 15 jours car il n’est pas exclu qu’il prolonge le traitement pendant 1 semaine en fonction de la situation. A ce jour, j’en suis au 4ème jour d’antibiotique, sans amélioration sur la réaction.

    Il m’a donné aussi une information intéressante que je vous indique ici. Il y a, à l’hôpital de la Timone à Marseille, un service qui s’occupe exclusivement d’analyser les cas qui lui sont signalés. La procédure à tenir est la suivante :

    – prélever la tique et l’envoyer au service dont je vous mettrai l’adresse ci-dessous, en indiquant les coordonnées du lieu où la tique a été attrapée et l’endroit où elle a mordu sur le corps. Ce service analyse la tique et en retour vous informe pour savoir si elle était porteuse ou non d’une bactérie dangereuse. Le médecin m’a expliqué qu’il y en a plusieurs sortes : la borréliose que l’on trouve d’avantage dans le nord et l’est de la France et la Rickettsie qu’on trouverait d’avantage dans le sud. Voici donc l’adresse du service :

    Service des Rickettsies
    La Timone
    264 rue Saint Pierre
    13385 Marseille Cedex 05

    Même si le service s’appelle « Rickettsies », il étudie aussi les autres bactéries.

    En ce qui me concerne, malheureusement, je n’ai pas gardé la tique et je n’ai pas pu dire non plus si elle était gorgée de sang ou non. Le médecin aurait aimé que je puisse lui dire (c’est donc bon à savoir aussi).

    En espérant que cela pourra vous rendre service si vous vous trouvez dans cette situation.
    Pascale

    #12735
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Merci Pascale, en effet ça peut servir à tout le monde…

    En espérant que ça reste qu’un mauvais souvenir pour toi.

    Fr

    #12774

    Bonjour Pascale,

    si une réaction érythème migrant, survient après une morsure de tique, il y a forcément transmission de cette maladie. Donc les médecins ont l’obligation de traiter par antibiotique, dans ce cas même sans ordonner de prise de sang, car cet érythème migrant est une preuve de transmission irréfutable. Il n’est malheureusement pas forcément présent en cas de transmission de cette maladie, d’où l’intérêt de la surveillance des symptômes après morsure. A savoir qu’une prise de sang pour recherche de borréliose doit être effectuée au moins 4 à 6 semaines après la morsure, sous peine de faux négatifs.

     

    Voici un texte très important de la Haute Autorité de Santé de juin 2018, avec les nouvelles recommandations. Vous pouvez vous appuyer sur ce texte pour vous soutenir :

    https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2018-06/reco266_rbp_borreliose_de_lyme_cd_2018_06_13__recommandations.pdf

    Si cela vous paraît un peu complexe, je vous donne ce lien qui résume sous forme de tableau , ce qui a changé pour les patients et les médecins, par rapport à ces nouvelles recommandations HAS de 2018 :

    https://www.associationlymesansfrontieres.com/wp-content/uploads/LSF-20-aou%CC%82t-2018-Explications-du-Pr-Perronne-au-sujet-des-recommandations-HAS-3.pdf

    Lisez attentivement tout ceci.

     

     

     

    A mon avis, nous avons besoin encore de grands progrès au niveau de la création de centres spécialisés en France ( pas ceux déjà autoproclamés lyme..), au niveau des tests de sérodiagnostic, de la recherche médicale ( fonds ), et d’une plus grande solidarité au niveau de la corporation médicale.

    A savoir, la HAS doit réunir tous les 6 mois les parties impliquées dans la rédaction du « Protocole National de Diagnostic et de Soins. Tous les deux ans, les recommandations seront actualisées selon les avancées scientifiques.

    Mes propos s’arrêteront là. Si vous voulez parler , ne pas hésiter à me contacter. C’est mieux que virtuellement sur un forum. La communication orale entre humains existe encore…heureusement, c’est celle que je préfère.

    Il existe des associations de patients qui peuvent vous aider : France Lyme , Lyme sans frontières…

     

     

     

    #12776

    Très important pour les photographes animaliers , la prévention ( lien association Lyme sans Frontières ) :

    https://www.associationlymesansfrontieres.com/plaquette-de-prevention-de-lsf/

    Même si on ne peut prévenir à 100%, il faut quand même rappeler , entre autres, que les nymphes qui font partie du cycle de la tique et qui transmettent aussi la maladie, ne font que 2 à 3 mm…et on comprend toute la difficulté des choses… mais suivre ces instructions est quand même primordiale.

     

     

     

     

     

     

    #12777
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Merci Valérie pour toutes ces précisions.

    #12779

    De rien Franck.

     

    Prenez soin de vous, en prévention..

     

    Bonne journée !

     

    #12781
    Pascale
    Admin ASCPF

    Merci Valérie pour toutes ces infos que je communiquerai à mon médecin.

    Pascale

    #12794

    De rien Pascale.

    Prends soin de toi.

     

    ( J’aimerais corriger une faute d’orthographe , mais je n’ai pas la fonction « éditer » qui apparaît , pour ce sujet ).

     

    #12810
    Claude Balcaen
    Participant

    Merci Pascale et Valérie  très intéressant ce fil  :good:

    #12827
    Pascale
    Admin ASCPF

    Valérie

    tu n’as pas la fonction « modifier » dans la ligne de commandes de ton message ?

    #12829
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Valérie, comme le dit Pascale, il faut que tu passes ta souris dans la partie grisée juste au dessus de on post.
    Tu accéderas à quelques fonctions dont celle de modifier.

     

     

    #12847

    Bonjour Pascale et Franck,

    je sais pour la partie grise avec la souris…mais je n’avais que « répondre » et chiffre. Là pour ce dernier message, j’ai maintenant la fonction » modifier ». Par contre pour les anciens messages , je ne l’ai pas.

     

    #12850
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Oui y’a un truc bizarre… Je vais voir avec Pierre. Pas d’accès à modifier pour un inscrit forum….

    #12936
    Bernard Mallet
    Participant

    Bonjour Pascale,

     

    tu dis avoir été surprise de ne pas détecter la tique le jour même.

    Je peux te dire que, dans mon cas personnel (et idem pour mon épouse), nous ne découvrons les tiques que deux jours après une sortie. C’est régulier. Peut-être sont-elles à arpenter le pantalon avant de trouver un point d’attaque.

    Nous n’avons pas énormément d’attaques (il faut bien reconnaître que nous n’arpentons plus beaucoup les sous-bois), mais aucune d’entre elles n’a été sérieuse.

    Merci à Valérie pour les indications fournies.

    On commence à parler de ce problème sur les chaînes TV.

    Amicalement

    Bernard

    #12941
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Oui on commence à en parler, il est temps….

    En tout cas un fil comme celui-ci à son utilité, espérons qu’il serve au plus grand nombre…

     

     

    #13013
    Pascale
    Admin ASCPF

    Merci Bernard pour ton témoignage. Jusqu’à présent, je ne « psychotais » pas, parce qu’après inpection, je pensais avoir bien fait le boulot… mais j’avoue que depuis cet épisode après une sortie je ne suis pas totalement tranquille même après inspection !

    Concernant les suites de cette attaque, le médecin n’a pas prolongé le traitement d’antibiotiques. Comme je lui signalais que j’avais encore une marque rouge et 2 points d’impacts de morsures (le 2ème ne s’est révélé qu’au bout de quelques jours) il m’a conseillé de faire des compresses d’argile verte 2 fois par jour. Les choses sont à peu près rentrées dans l’ordre aujourd’hui, même si on voit encore les 2 impacts de morsures.

    Pascale

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Menu