Ichneumonoidae

Texte et photographies : Bernard Mallet

Retour 

Sous ordre : Apocrite.

Un des groupes d’Hyménoptères les plus importants. Les adultes élancés ont de longues antennes (au moins 16 articles). On les trouve dans les haies et la végétation dense. Ils parasitent surtout les lépidoptères. En général, un seul œuf est pondu sur l’hôte. Les femelles ont souvent une très longue tarière.

Rhyssa persuasoria

Un des plus grands Ichneumons (12 – 25 mm). Ectoparasite des larves de Urocerus gigas (Sirex géant). Son ovipositeur très fin traverse le tronc des pins pour atteindre son hôte. Il est très commun dans les pinèdes en été.

Rhyssa persuasoria en ponte

Pour donner une idée du travail et de la miniaturisation de l’organe de reproduction, il faut préciser que la gaine (constituée de deux gouttières) fait 0,4 mm de diamètre et que la partie interne, qui fait 0,2 mm de diamètre, est elle-même composée de deux gouttières et contient le vrai stylet de l’oviscapte ! Tout cela est agrémentée de dents qui permettent de »scier » le bois. Une prouesse technologique !

Oviscapte complètement enfoncé

Le processus d’introduction peut être assez long, allant jusqu’à une bonne demi-douzaine de minutes. La ponte est assez rapide, puis vient la remontée, qui peut prendre aussi une minute.

Remontée de l’oviscapte

Remise de l’oviscapte dans la gaine

Il est à noter que l’ensemble de la tarière peut aussi être introduite dans le bois pour la ponte.

Menu