Texte et photographie : Sylvie Sévellec Téphany

C’est l’automne.
Depuis un certain temps, je rêve de prendre un écureuil, en harmonie avec les couleurs de cette saison. Il m’aura fallu trois week-ends pour voir enfin un petit rouquin s’approcher de mon affût, installé dans un petit bois pas trop sombre en région parisienne.
Après une course effrénée, il s’arrête soudainement, attrape une petite branche délicatement avec ses mains , et pendant quelques secondes semble jouer avec. Il la déposera aussi délicatement qu’il avait attrapé, et s’en ira très furtivement. Son attitude m’a fait penser à un écureuil qui faisait sa prière, au moment de la prise de vue.

Nikon D3 – Nikon 200-400 à 400- F4 – 1/250 ième à 1600 isos

, ,
Guifettes moustac
Martin pêcheur

Articles liés

Menu