#11176
Franck Lesueur
Admin ASCPF

e sais qu’il y a pas mal de personnes qui sont intéressées.

Je tiens tout de même à préciser qu’elle n’est pas sans danger dès lors qu’on sort des sentiers battus. Il n’y a qu’à voir les pays qui l’entoure pour s’en convaincre : Somalie, Soudan, Erythrée et nord du Kenya.

Si vous avez affaire à un chauffeur sérieux, il vous demandera d’abord où vous voulez aller et c’est à ce moment là qu’il vous dira si c’est ok pour lui ou pas. Bien avant de parler de prix. Comme je l’ai écris plus haut, les coins dangereux sont nombreux et les chauffeurs n’y vont tout simplement pas.

Pour le loup, (je pense que beaucoup d’entre vous sont attirés par cet animal), c’est une autre histoire. A chaque fois que je suis monté sur le plateau du Sagnetti (Montagnes du Balé) je l’ai vu. Ce n’est pas une rencontre rare, ce qui est rare c’est de ne pas le voir.
Par contre pour faire de belles photos de cet animal c’est une autre histoire. Je pense sincèrement qu’il faudrait prendre un guide spécifique et y consacrer au moins une semaine complète en essayant de repérer une tanière etc etc ….. bref, ce n’est pas du tout le même voyage. Et il n’y a pas de secret, il faut être là haut au lever du soleil et à la tombée de la nuit. Il faut donc dormir sur place (bivouac). C’est très faisable, il y a des locations de chevaux pour les treks, ils louent même le matériel de bivouac et les guides qui savent où le trouver doivent être connus et faciles à embaucher.

Pour les oiseaux, là c’est encore une autre histoire. J’ai coutume de dire que l’Ethiopie est une immense volière mais çà ne veut pas dire que le millier d’espèces recensées va venir devant votre chambre d’hôtel, loin s’en faut ! Il faut souvent aller les chercher et pour çà il faut savoir où les trouver. Bien entendu sans avoir préparé votre séjour sur la base d’un voyage ornitho, vous en verrez tout de même pas mal. Mais vous risquez d’en manquer deux fois plus. N’hésitez pas à vous plonger dans les compte-rendus de voyage (ornitho) pour cibler un peu plus votre trip si c’est ce qui vous intéresse.

Sinon si une photo de loup au milieu d’un vaste plateau vous suffit, partez et visitez l’Ethiopie tout simplement, il y a plein de gens et de choses à voir et je vous promets que vous verrez aussi des oiseaux même sans les cherche.

 

Pygargue vocifère

Inséparable d’Abyssinie (endémique)

Gobemouche chocolat (endémique)

Serin à tête noire (endémique)

Menu