Forums Carnets de photographes Invités Didier Bracard Répondre à : Didier Bracard

#23796
Didier Bracard
Participant

Bonsoir Loïc,

Après avoir trouvé la loge,j’observe les allées et venues de la huppe pour voir d’où elle arrive,où elle repart. Ensuite je place ma tente affût entre 2 passages et je regarde l’attitude de l’oiseau de loin pour voir comment elle accepte la présence de la tente (on est vite fixé, surtout si elle est perturbée,il vaut mieux lâcher l’affaire et s’abstenirde faire des images), en principe, l’espèce est assez tolerante. Si elle ne montre pas de signe d’inquiétude, je peux aller me placer dans la tente entre 2 passages. Ensuite,c’est une question d’anticipation, je me mets en manuel sur l’objectif, je fais ma mise au point sur l’entrée de la loge et je déclenche en rafale quand je la vois arriver. Il faut caler les réglages pour avoir un maximum de vitesse et si possible, fermer un peu le diaphragme pour avoir un peu de profondeur de champs. Pas toujours évident d’avoir toutes les conditions réunies mais avec de la persévérance,on arrive à juguler le tout. Si les conditions le permettent, on peut tenter les contre jours matinaux ou de soirée.

Menu