Forums Carnets de photographes Invités Invité ST juin : Alain Balthazard Répondre à : Invité ST juin : Alain Balthazard

#25039
Alain Balthazard
Participant

Bonjour à toutes et à tous,
Désolé de n’être pas très prompt à mettre un message mais je suis énormément dans les champs en ce moment à la recherche et à la surveillance de mes nids de busards cendrés. Je connais quelques uns des membres de l’asso, certains étant même déjà venu en « visites photos » en ma compagnie. Pour me présenter succinctement je suis avant tout un naturaliste amateur qui essaye de faire quelque chose de concret sur le terrain pour préserver le toujours moins de biodiversité que l’on veut bien laisser à la nature. En ce qui me concerne c’est depuis 1994 la surveillance et la sauvegarde des nids de busards cendrés et saint martin, (Circus pygargus et Circus cyaneus) et parfois un busard des roseaux (Circus aeruginosus) qui nichent au sol en plein cœur des champs de céréales, nombreux par  chez moi, habitant au beau milieu d’une des grandes plaines céréalières française, la Champagne crayeuse dans le département de la Marne. Je tente d’être aussi photographe professionnel (un photographe professionnel n’étant pas forcément un bon photographe mais un photographe essayant de gagner sa vie grâce à ses photos) en réalisant quelques reportages mariage mais surtout depuis 2015, en organisant et en accompagnant des voyages naturalistes (et accessoirement photographiques) dans le nord de l’Europe (Scandinavie et Islande). Le reste du temps je reste à proximité immédiate de mon domicile à photographier surtout des rapaces ou autres volatiles coopératifs… Voilà en gros pour ma présentation. Pour la réunion du 10 juin, vous aurez compris que je vous parlerai de la sauvegarde des busards en France qui, sans l’intervention humaine, perdraient presque toutes leurs nichées en raison des dates de moisson de plus en plus précoces ! Je vous expliquerai tout ça en détail le 10 pour ceux que ça intéresse. Je tiens à préciser tout de suite que pour moi la photo est complètement secondaire dans cette protection, elle ne peut servir que de support à expliquer la cause mais ne résoudra absolument pas à elle toute seule les problématiques de terrain où il faut être avec les manches relevées et les heures non comptées !
A bientôt si le cœur vous en dit.
Alain.

 

Menu