Forums Vie de l’association Bienvenue aux nouveaux membres Gilles Thomas Répondre à : Gilles Thomas

#26442
giltoma
Participant

Photo n° 17
Kenya – Masaï-Mara :
J’ai appelé cette photo « crépuscule d’une icône » ! Au début du 20ème siècle, le rhinocéros noir était le plus commun dans l’Afrique subsaharienne où sa population était estimée à 850.000 individus. Au lendemain de la 2ème guerre mondiale, l’homme a commencé à le chasser pour la viande, le « sport », pour « contrôler » sa population et en 1960, on ne comptait déjà plus que 100.000 rhinocéros noirs sauvages. Depuis les années 1970, avec l’insensé trafic mortifère de sa corne, près de 98 % de la population restante de rhinocéros noir a été décimée par les braconniers pour atteindre un plus bas en 1995 avec seulement 2400 individus. Aujourd’hui, la presque totalité de la population de rhinocéros noir se concentre dans 4 pays seulement : le Kenya, la Namibie, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe, la plupart dans des zones protégées où les mesures de préservation ont permis la remontée de leur nombre à environ 5.000 mais, comme les cornes continuent de se négocier entre 50.000 et 70.000 € le kg (200.000 € pour une corne), le braconnage persiste rendant l’avenir de l’espèce plus qu’incertain …

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 2 jours par giltoma.
  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 2 jours par giltoma.
Menu