Forums Carnets de photographes Sujets et photographies réalisés en Europe Quelques insectes de Chartreuse … Répondre à : Quelques insectes de Chartreuse …

#26904
Bernard Mallet
Participant

Une petite continuation, après un certain temps d’absence … :scratch:

 

Tout d’abord une belle espèce d’Ichneumon, prise en fin de journée :

Photo 5 : Coleocentrus excitator

 

Il s’agit d’un bel insecte d’environ 3 cm de long, qui fait partie des Ichneumonidae, sous-famille des Acaenitinae (caractérisée par un long élément sternal appelé hypopygium, visible sur la photo).

Cette femelle est en train de pondre dans une bille de résineux, vers 1000 mètres d’altitude. L’oeuf, comme c’est usuel dans cette famille, est pondu dans la larve d’un parasite du bois, vraisemblablement une larve de Sirex géant (vu un peu plus haut). Celle-ci sera dévorée de l’intérieur et au printemps prochain, il en sortira un adulte (appelé « imago ») de Coelocentrus, soit mâle, soit femelle.

J’imagine que le qualificatif d’espèce donné à cet insecte, excitator,  vient de ce qu’il est souvent excité. En effet, à chaque fois que j’en ai vu en Chartreuse ou en forêt de Montmorency (Val-d’Oise), la femelle tournait autour de moi et simulait des agressions. Une fois, elle s’est posée sur mon épaule !

L’espèce n’est pas courante, mais pas trop rare non plus. Elle est à rechercher sur les gros troncs de résineux tombés à terre, naturellement ou par coupe.

 

Une seconde espèce fort intéressante est l’Ichneumon à faux, Tropistes falcatus. Celui-ci fait partie de la sous-famille des Cryptinae et parasite lui aussi des larves d’insectes, qui sont semble-t-il des Raphidioptères.

On le trouve également sur billes de résineux.

Mais cette espèce est très rare. Je ne l’ai observée qu’en octobre dernier, après 10 ans de recherches entomologiques en Chartreuse. Les observations qui en ont été faites en France sont sans doute inférieures aux doigts des deux mains, et je suis le second photographe français à l’avoir observée ! Sa petite taille (9-10 mm) et son habitude à aller chercher une larve cible dans des interstices de bois font qu’elle est très certainement négligée.

 

Photo 6 : Tropistes falcatus

 

Photo 7 : La même femelle

https://www.ascpf.fr/wp-content/uploads/hm_bbpui/26904/a7o0wcait5exiozjvagc46hwjyonskae.jpg

 

C’est en visionnant mes photos que j’ai vu le parti que je pouvais en tirer.

J’ai donc intitulé cette photo : « La longue attente de la femme du pêcheur » ! Evidemment, en forçant un peu les curseurs et en redressant l’horizon …

 

A bientôt, j’espère … :-)

Bernard

 

 

Menu