15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #19453
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Sur ce post, je partagerai les infos dédiées à la nature. Bien sûr il est ouvert, n’hésitez pas à participer…

    On commence par un petit film de 2019 sur Vincent Munier : « l’éternel émerveillé ».

    YouTube

     

     

    #19457
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Dernière minute, article sur la « connerie » de nos contemporains….

    France3

     

     

    #19459
    Dominique Martin
    Participant

    magnifique petit film sur Vincent Munier qui contraste avec la bêtise humaine.Actuellement les chasseurs ont le droit de chasser malgré le confinement …trouver l’erreur…

    #19463
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Et oui Dominique c’est une aberration… Si tu veux te promener sors avec un fusil, tu as le droit :cry:

    A lire dans le journal indépendant Reporterre : ICI

     

     

    #21832
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Une initiative sympa de Jama, interviews de photographes : JAMA

    #22402
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Si vous souhaitez faire une formation, le site Fun-Mooc est vraiment sympa.

    C’est ICI

    Plusieurs touchent l’environnement, y’a de quoi trouver son bonheur.

     

     

    #22475
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    La ferme usine des Milles vaches a fait couler beaucoup d’encre…

    Sa fermeture est programmée, plus d’informations dans le journal Reporterre.

     

     

    #22543
    Loïc
    Admin ASCPF

    C’est une bonne nouvelle que cette fermeture. Quand on regroupe une seule espèce en si grand nombre, on a toutes les chances de récupérer des maladies. Cf la covid, la grippe aviaire ou la maladie des oliviers en Italie, etc.

    Les exemples sont nombreux.

    #22681
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Un beau reportage de France 2 sur le photographe Jérémie Villet : le photographe des neiges.

    A retrouver en streaming en cliquant ICI

     

     

    #22692
    Yvon Houzier
    Participant

    Bonjour,

    Effectivement un superbe reportage avec des images….!!!!!!!!!!!

    La montagne me manque de plus en plus…

    Yvon

    #22702
    Pascale
    Admin ASCPF

    Et voilà Yvon… tu as choisi de t’installer dans une région plate !!!

    Superbe reportage et belle démarche de Jérémie.

    Pascale

    #22817
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    On continue avec une petite vidé de Vincent Munier et Marie Amiguet : le silence des bêtes.

    Ce n’est pas nouveau (date de 3 ans) mais toujours instructif.

    A visionner en cliquant ICI

     

     

    #22821
    Serge Mathieu
    Participant

    Bonjour,

    3 ans et toujours,…….. sinon encore plus d’actualité !!! malheureusement.

    Serge

     

    #23097
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    Voici une information sur l’Islande relayée par mon ami Patrick Dieudonné.

    Je tenais à vous faire part d’un projet absolument scandaleux d’aménagement routier au niveau de Vik (Sud Islande), qui vise à faire passer la route au niveau de la mer, en détruisant toute la plage près du village (les rochers de Reynisdrangar). Et cela en passant d’abord en plein site protégé et d’intérêt visuel majeur, ainsi qu’en perçant la montage (tunnel). Tout simplement pour éviter la montée à l’ouest de Vik qui pose parfois problème en hiver (mais sans plus, il ne s’agit pas d’un point de blocage absolu).

    Vegagerðin (NdT : service des routes d’Islande) met un tunnel à travers Reynisfjall et une route sur les rives de Dyrhólaós à l’ordre du jour. La plage instable de Vík appelle à la construction d’une fortification si les projets de Vegagerðin de déplacer le périphérique se concrétisent. La nouvelle route de plaine serait située à proximité immédiate des zones protégées pour les monuments géologiques et les écosystèmes. 22 janv. 2021

     

    Vegagerðin prévoit de déplacer la rocade autour de Mýrdalur afin qu’elle se trouve sur les rives de Dyrhólaós et à travers Reynisfjall dans un tunnel au lieu de se trouver autour de Gatnabrún et de la zone urbaine de Vík. À l’est de Reynisfjall, la plage est instable et une fortification devrait donc être construite le long de la route à Víkurfjörður. La construction devrait commencer à la fin de 2022 et durer environ trois ans. Le projet de proposition de plan d’évaluation du projet, qui vient d’être annoncé, stipule qu’avec l’entrée, la route serait une route de plaine pavée. La seule route de montagne reliant Hellisheidi à Reyðarfjörður serait ainsi éliminée avec des améliorations associées en matière de sécurité routière. Le trafic sur le périphérique autour de Mýrdalur a plus que quintuplé depuis 2013, ce qui s’explique par une augmentation du tourisme. La nouvelle route serait adjacente et en partie sur des zones protégées. Dans ces zones, vous trouverez des monuments géologiques uniques et des oiseaux particulièrement riches. Un animal rare dans la nature islandaise, le hillbilly, y a vécu.
    Les idées de déplacer la route du sommet de la montagne à la mer sont loin d’être nouvelles. Dans le plan de tunnel de Vegagerðin, vieux de vingt ans, il est indiqué que sur la rocade des basses terres du sud, Reynisfjall est « la seule faille significative ». La neige y est « parfois intermittente » et la montée vers l’ouest est raide. «On a souvent dit qu’il était plus facile de traverser la montagne dans des tunnels relativement courts. Il serait alors très naturel de déplacer la route de Mýrdalur considérablement vers le sud et de traverser la montagne pour rencontrer Vík, puis de continuer le long de la route côté mer de la colonie. « 

    Selon le rapport de Vegagerðin sur les virages dangereux sur la route 1 de 2002, le virage de Gatnabrún, où le périphérique actuel mène à Reynisfjall, était l’un des six virages les plus dangereux du périphérique à l’époque et était classé comme « extrêmement dangereux. « . Il y a eu un accident mortel en 2016. La nouvelle ligne routière et le tunnel de Reynisfjall sont prévus pour le plan directeur de Mýrdalshreppur. Le plan de transport pour l’année 2024 prévoit un financement pour la préparation de la construction de la route et indique que des moyens seront recherchés pour financer le projet en collaboration avec le secteur privé. La portée du projet est telle qu’il est soumis à la loi sur l’évaluation des incidences sur l’environnement. Le projet de plan d’évaluation récemment publié, dont il est question ici, est la première étape de ce processus.
    Quatre options prévues
    Le rapport de Vegagerðin, préparé par VSÓ ráðgjöf, discute quatre options, en plus d’une route inchangée, à savoir coût nul. Trois d’entre eux impliquent le déplacement de la route vers la mer, mais un concerne la réparation de la ligne routière actuelle. Selon l’option 1, sur laquelle se fonde la description du projet, une nouvelle route se trouverait au sud de Geitafjall sur le côté ouest, le long de Dyrhólaós et dans un tunnel au sud de Reynisfjall. À l’est de Reynisfjall, il conduirait à la mer et se confondrait avec la route actuelle de Vík. Le tunnel aurait une longueur de 1,3 à 1,5 km et une voie est prévue dans chaque direction.

    Il y a de grosses vagues près de Vík et la plage n’est pas stable. Deux soi-disant pièges à sable ont été construits à Víkurfjörður pour arrêter les glissements de terrain. Vegagerðin dit dans son rapport qu’il sera nécessaire de construire une fortification le long de la route à l’est de Reynisfjall où elle serait située à Víkurfjörður. Une étude a commencé sur la stabilité de la plage et devrait durer trois ans. Dans la plupart des options offertes par Vegagerðin, il existe une nouvelle route à Vík entre la zone urbaine et Víkurfjörður et « réduira probablement l’accès des résidents et des touristes de la région à la plage », indique le rapport de Vegagerðin.
    La conception de la route suppose un tunnel et un lieu de repos par Víkurfjörður. La route serait généralement très visible Le paysage de Mýrdalur est unique et le projet de rapport d’évaluation indique qu’il a une valeur à la fois pour le tourisme et pour les habitants de la région. Il indique également que la nouvelle route devrait généralement être très visible car elle traversera un terrain dégagé. À Dyrhólahverfi et Reynishverfi, l’utilisation des terres est principalement définie comme une zone agricole dans le plan directeur de Mýrdalshreppur. De nouvelles options existent en grande partie pour les fermes privées et aussi en partie pour les zones figurant sur la liste des monuments naturels.

    #23098
    Franck Lesueur
    Admin ASCPF

    (SUITE)

    Tout Mýrdalshreppur, et donc toute la zone de construction, se trouve dans le champ de Katla (Géoparc). Le rôle du territoire de l’UNESCO est de promouvoir la protection des monuments géologiques importants, de la nature et du patrimoine culturel et de veiller à ce que les habitants du territoire assument la responsabilité de ce qui précède, en plus de mettre l’accent sur l’économie interne des zones concernées. Il existe des merveilles naturelles bien connues dans ces zones, dont beaucoup sont protégées, par ex. en raison de formations géologiques spéciales. Loftsalahellir, Reynisdrangar et Reynisfjall sont dans la même zone sur la liste des monuments naturels. À proximité du projet proposé, il existe également des zones protégées pour l’avifaune et d’autres écosystèmes: Dyrhólaey est protégée en tant que réserve naturelle en raison de la vie des oiseaux et de la beauté naturelle.
    La circulation dans la zone est contrôlée pour réduire l’impact sur la faune. Dyrhólaós est sur la liste des monuments naturels en raison de l’argile marine avec des conditions de vie particulières. Ósar est une source de nourriture importante pour les échassiers, mais il y a souvent des argiles qui sont une source d’énergie pour la vie des oiseaux. À l’est de Vík se trouvent Víkurhamrar. Il y a une grande colonie d’ivoire là-bas et la zone est considérée comme une colonie d’oiseaux de mer d’importance internationale. Sur les pentes de Reynisfjall, Víkurmegin, il y a un hvannastóð qui est sur un plan de conservation de la nature comme habitat pour les pentes, une espèce d’escargot rare en Islande. Le projet de plan d’évaluation de Vegagerðin pour le projet indique qu’il peut affecter les habitats et les zones de collecte de nourriture des oiseaux ainsi que des effets indirects sur l’environnement local. Une évaluation de la vie des oiseaux sera effectuée et les résultats de cette étude seront présentés aux étapes ultérieures du processus d’évaluation environnementale, c’est-à-dire dans le rapport d’évaluation initiale.
    Un navigateur Web a été lancé où vous pouvez accéder à diverses informations relatives à l’évaluation environnementale et fournir des suggestions et des commentaires. Les commentaires ou suggestions écrits sur un projet de plan d’évaluation peuvent également être envoyés à l’adresse e-mail erla@vso.is. La date limite pour soumettre des suggestions est le 1er février. Landvernd en collaboration avec l’Association pour la conservation de la nature du Sud (NSS) et les habitants de Mýrdalshreppur, matériel pour une réunion éducative sur la construction de la route prévue du périphérique de Mýrdal aujourd’hui, vendredi. La réunion a lieu en ligne et commence à 11h45. Parmi les intervenants figurent Tryggvi Felixson, président de Landvern, et Þorbjörg Sævarsdóttir, ingénieur à Vegagerðin.

    Ici, vous pouvez voir l’événement sur Facebook. https://www.facebook.com/events/3705818886144314

    Pétition en français ici (existe aussi en anglais)
    Relayée par Patrick Dieudonné – Photographe pro et guide de voyage – dieudonnep2@wanadoo.fr
    http://www.patrickdieudonne.com
    https://www.change.org/p/saveiceland?recruiter=31952678&recruited_by_id=22f34980-fdec-012f-3816-4040d2fbfbbf&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=psf_combo_share_initial&utm_term=bad084e0b85b4f3680b0054efe5071eb

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Menu