Libellulidae

C’est la famille d’Anisoptères la plus riche. Le corps est sans reflets métalliques, au moins chez les espèces européennes. Les mâles matures développent souvent une fine pruinosité bleu pâle sur le thorax et l’abdomen. Les cerques sont parfois assez grands chez les femelles. Ces libellules se perchent volontiers sur de petits supports bien en évidence, le corps horizontal, les ailes ramenées vers le bas.
Cf – Insectes de France et d’Europe occidentale.
Cette famille regroupe les genres : Libellula, Orthetrum, Sympetrum, Leucorrhinia, Crocothemis et Trithemis.

Références de cette page : « Cahier d’identification des libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse » et  « Insectes de France et d’Europe occidentale »

Crédit photo : Valérie Bruneau-Querey

Genre Libellula

Libellule déprimée mâle (Libelulla depressa), abdomen  24 à 31 mm,

Crédit photo : Yvon-Henry Houzier

Libellule déprimée femelle ( Libelulla depressa), abdomen  21 à 29 mm,

Toutes les ailes sont brunes à la base. L’abdomen est très large avec de petites taches jaunes sur les côtés. On la trouve sur les mares et les cours d’eau lents, surtout en plaine. Il peut se reproduire dans les mares de jardins et toutes pièces d’eau artificielles.

Crédit photo : Yvon-Henry Houzier

Libellule à quatre taches femelle (Libellula quadrimaculata), abdomen 28 à 31 mm, 

Nodus des ailes avec une tache noire.

Crédit photo : Valérie Bruneau-Querey

Genre Orthetrum

Orthétrum réticulé femelle (Orthetrum cancellatum), abdomen 29 à 35 mm

Crédit photo : Valérie Bruneau-Querey et Yvon-Henri Houzier

Orthétrum réticulé immature (Orthetrum cancellatum), abdomen 29 à 35 mm

Reconnaissable à ses stylets rapprochés, alors qu’ils sont écartés chez la femelle.

Crédit photo : Pascale Hervieu

Orthétrum à stylets blancs mâle (Orthetrum albistylum), abdomen 32 à 34 mm

Crédit photo : Pascale Hervieu

Orthétrum à stylets blancs femelle (Orthetrum albistylum), abdomen 31 à 33 mm

Cercoïdes blancs chez les deux sexes, ptérostigmas noirs, yeux se touchant sur un point, dixième segment dorsalement blanc chez les femelles, base des ailes sans taches noires. 

Crédit photo : Pascale Hervieu

 Orthétrum brun mâle  (Orthetrum brunneum), abdomen 25 à 34 mm

Thorax entièrement bleu pour le mâle, yeux se touchant sur un point, face blanche ou bleu clair, ptérostigmas brun jaune, base des ailes sans taches noires, cercoïdes noirs.

Crédit photo : Valérie Bruneau-Querey

Orthétrum bleuissant mâle (Orthetrum coerulescens), abdomen 25 à 31 mm

Face brune, yeux se touchant sur un point, thorax du mâle sombre, ptérostigmas jaunes à bruns, cercoïdes noirs, bases des ailes sans taches noires.

Crédit photo : Pascale Hervieu

Genre Sympetrum

Sympétrum fascié mâle (Sympetrum striolatum), abdomen 21 à 30 mm

Pattes rayées de noir et de jaune, côté du thorax chez le mâle avec deux bandes jaunes entourant une  bande rouge médiane.

Crédit photo : Valérie Bruneau-Querey

Sympétrum fascié femelle (Sympetrum striolatum), abdomen 20 à 30 mm

Lame vulvaire redressée en oblique par rapport à l’abdomen.

Crédit photo : Pascale Hervieu

Sympétrum rouge-sang mâle (Sympetrum sanguineum), abdomen 20 à 26 mm

 yeux brun-rouge,
– face rouge,
– pattes noires,
– thorax brun-rouge,
– pièces copulatrices : crochet long et saillant.

Crédit photo : Loïc de la Rancheraye

Sympétrum rouge-sang jeune mâle (Sympetrum sanguineum), abdomen 20 à 26 mm

On détermine qu’il s’agit d’un jeune mâle à ses cerques (à l’extrémité de l’abdomen) serrés. Ceux d’une femelle sont écartés. Ce jeune mâle deviendra rouge, tandis que les femelles restent jaunes.

Crédit photo : Loïc de la Rancheraye

Genre Crocothemis

Crocothémis écarlate mâle (Crocothemis erythraea), abdomen 19 à 31 mm

– Yeux rouges, souvent bleus à la base
– nervures rouges
– thorax rouge uni
– pattes rouge uni
– Abdomen élargi et tache jaune à la base des ailes postérieures.

Crédit photo : Pascale Hervieu

Crocothémis écarlate femelle (Crocothemis erythraea), abdomen 19 à 31 mm

Crédit photo : Pascale Hervieu

Crocothémis écarlate jeune mâle (Crocothemis erythraea), abdomen 19 à 31 mm

Crédit photo : Pascale Hervieu

Genre Tritemis

Trithémis purpurine mâle (Tritemis annulata), abdomen de 17 à 29 mm

Rouge violacée,
– yeux rouges et bleus,
– nervures rouges,
– Thorax rouge violet, plus ou moins marqué de noir de profil,
– Pattes noir uni
– Abdomen étroit.
Dessus du front bronzé à violet chez les mâles

Cette libellule vient d’Afrique et colonise les cours d’eau du sud de la France depuis quelques années.

Crédit photo : Pascale Hervieu

Trithémis purpurine femelle (Tritemis annulata), abdomen de 19 à 24 mm

Chez la femelle : 
– Yeux bleu et brun
– Thorax bariolé de lignes colorées et pattes noires.
Dessus du front brun jaune chez les femelles.

Crédit photo : Pascale Hervieu

Annexes

Accouplement au sol d’un couple d’Orthétrums réticulés

Crédit photo : Valérie Bruneau-Querey

Emergence d’une libellule

Crédit photo : Yvon-Henri Houzier

Menu