Montier-en-Der 2013

Texte : Pascale Hervieu – Photographies : Jean-Pierre Mériaux, Emilie Tournier, Valérie Bruneau-Querey

Le rituel est immuable ! dès le retour de Montier en novembre 2012,  les préparatifs pour l’édition 2013 ont commencé.

Comme les années précédentes, cela a débuté par un appel aux photos des membres de l’association. Chaque membre qui désirait participer pouvait proposer 5 photos de son choix parmi les meilleures de sa photothèque.

Est venue ensuite la difficile tâche de sélectionner une trentaine d’entre elles. Cela a pu se faire grâce à un outil de vote informatisé, mis au point par Greg, un de nos membres-informaticiens de talent ! Qui dit sélection dit choix à faire, douloureux quelquefois, mais le résultat, une fois de plus, a abouti à présenter une belle exposition au titre évocateur « Pris sur le vif ».

Janvier 2013, date limite pour déposer le dossier auprès de l’AFPAN (c’est Jean-Pierre, notre président qui s’y est collé) avec l’espoir qu’il serait retenu malgré la concurrence de plus en plus forte chaque année.

Printemps 2013, le temps de la délivrance ! Notre dossier a été sélectionné… Une nouvelle fois ! Claude B. a passé des heures à réceptionner les photos HD sur le disque dur de l’association afin qu’Olivier maître « es-Ligthroom » puisse se mettre au travail. Une à une Olivier a travaillé les photos : lumière, contraste, vibrance… afin que chacune d’elles se pare de ses meilleures atours pour que Patrick D. notre imprimeur-membre, ou membre-imprimeur ;-) puisse faire de belles impressions montées ensuite sur Dibond. Le résultat fût à la hauteur des espérances : beau et haut en couleurs !

Septembre 2013 : Le temps est venu d’organiser les 5 jours du festival. Faire le point sur le matériel nécessaire pour la tenue du stand, faire appel aux membres pour donner un coup de main : qui pour transporter et monter l’exposition, qui pour la démonter et la transporter à nouveau, qui pour prendre un ou plusieurs créneaux de permanence ! Répartir les tâches, centraliser les informations, rédiger les documents nécessaires et mettre à jour les plannings. Jusqu’à la fin du festival, les messages sont allés bon train dans les messageries entre les différents acteurs de cette préparation. Pascale a centralisé et diffusé les informations, pris contact avec chacun des membres concernés, est restée sur le qui-vive pour ne rien oublier et éviter le petit grain de sable qui aurait fait dérailler la machine.

20 novembre 2013 : Jour J-1. Les petites mains ouvrières étaient là pour installer l’exposition. Moment partagé dans la bonne humeur !

Patrick et Eric dans un exercice de mesure.

Claude l’équilibriste

Serge de très bonne humeur.

Marc et Marie-Thérèse en pleine réflexion devant les présentations des photographes.

21, 22, 23, 24 novembre 2013 :

L’installation terminée et le festival ouvert, comme les années précédentes, les visiteurs ont découvert l’exposition au fond de la salle Saint Berchaire, face à l’entrée, et comme d’habitude, le lieu fût idéal pour sa mise en valeur.

Une nouveauté cette année, l’association a pu présenter et vendre son tout nouveau portfolio, fraichement sorti des presses de l’imprimeur. Le livre a remporté un beau succès auprès des visiteurs.

Et comme les années précédentes, le public a été présent en masse pour venir visiter l’exposition sous le regard attentif et bienveillant des permanenciers présents.

Vue sur le stand et le portfolio.

A l’heure de la fermeture, reste le plaisir de se retrouver entre copains !

Montier 2013 fût un bon cru ! Les visiteurs ont apprécié l’exposition. Un bon accueil a été réservé au portfolio.

20 membres et 2 amies proches de l’association (Émilie et Delphine) ont assuré les 20 créneaux de permanence, soit 40 heures de présence sur le stand. 8 d’entre eux, secondés par quelques membres de passage (Marco et Patrick D.) ont assuré le transport, le montage et le démontage de l’exposition. Grâce à eux, tout s’est déroulé sans anicroche, reste cependant que compte-tenu de l’importance de cette manifestation, cet effectif a été un peu juste pour faire face, de façon confortable pour chacun, à la charge de travail qu’elle a représenté.

On peut donc faire le souhait que pour la future édition, tous les membres de passage par Montier pour une visite du festival, offrent un peu de leur temps pour aider à la tenue du stand.

Montier en Der 2013 est mort, Vive Montier en Der 2014 !

, ,
Festimages 2014
Mas d’Azil 2013

Articles liés

Menu